#19 QUEERTY – EDIT

Wesh mes petites icônes queer,

Aujourd’hui on va parler queer. Queer queer queer queer, queer queer, queer queer queer queer. Queer queer queer, queer queer, queer queer queer queer ! LOLILOL

tumblr_inline_o9gey1aLsh1rpxqd0_500.gif

Non en vrai, je me suis rendu compte que dans mon entourage, beaucoup de gens ne savaient pas ce qui se cachait derrière le Q de LGBTQ+. Je me suis donc dit que j’allais écrire un petit post pour l’expliquer en me disant que ça ne prendrait pas trop de temps… ERREUR ! Me voilà perdu sur les internets à lire plein d’articles de pédés, de goudous, de queer véner, de chercheurs et chercheuses, de profs, de théoriciens, de journalistes, qui expliquent que le queer c’est pas uniquement un truc mignon du type « ouais soyez ce que vous voulez et fier de vous »…

… En fait c’est ça mais c’est aussi et surtout un mouvement politique et un courant de pensée militant qui vise à déconstruire le statu quo hétéro et homonormé dans lequel on vit (j’avais déjà parlé de ces deux sujets ici). Dingue non? Mais totalement en rapport avec ce qu’on raconte sur ce blog donc.

Sans plus attendre un récap de mes recherches.

giphy (7).gif

I. LA NAISSANCE DU QUEER

Non. Je ne vous montrerai pas des photos de moi bébé si c’est ça que vous attendiez par ce titre.

En allant faire un tour sur le dictionnaire étymologique Etymonline, on s’aperçoit que le terme (qui est en anglais je ne vous apprend rien je pense), peut se traduire à la base comme synonyme d’étrange, de particulier, ou excentrique. Il est utilisé au sens d' »homosexuel » en 1922 pour la première fois, puis en 35 il apparaît en tant que nom à proprement parler. Le mot queer est donc utilisé à cette époque, et ça reste le cas aujourd’hui, comme une insulte à l’instar de son joli cousin français: « pédé ». Certaines personnes le considèrent, de même que pour le « N word » en anglais pour les noir(e)s, comme un terme interdit dans la bouche des hétérosexuels (on ne va pas rentrer dans le débat ici c’est pas le but).

De plus le terme Queer, est tout en opposition au terme « straight » (encore de l’anglais), qui veut dire « droit », mais qui est utilisé également pour désigner une personne hétérosexuelle.

tenor (3).gif

Du coup, beaucoup de gens pensent (et pas forcément à tort) que le terme Queer est utilisé uniquement pour désigner un homme homosexuel. On va voir dans la suite de cet article qu’en fait c’est pas tout à fait ça.

Nota: il faut garder à l’esprit que le mot Queer n’a pas vraiment de traduction littérale en français. Insulte anglo-saxonne au départ, il est difficile de trouver un équivalent en français qui lui corresponde stricto sensu.

II.THEORIE QUEER ET MILITANTISME

On a vu que le terme Queer, à la base, est une insulte. Mais comme on n’aime pas se laisser faire, on essaye de se réapproprier ce terme pour en faire une source d’Empowerment (même principe que le triangle rose utilisé par les nazis par exemple). Il n’est donc pas surprenant voir le mot utilisé dans les milieux militants, comme un symbole d' »identité » et d’intégration. C’est bien pour ça d’ailleurs qu’il fait partie du sigle LGBTQ+ (on parlera peut être des controverses et des limites de ce sigle dans un autre post).

Et c’est justement dans les milieux militants que le terme a commencé à prendre de l’ampleur dans les années 70-80. En effet, aux USA, pendant ce qu’on appelle la troisième vague du mouvement féministe, des groupes de femmes (cis/trans), composés de chicanas (latinas/mexicaines), de femmes noires, de chômeuses, qui ont été mises de côté par les femmes blanches dans les mouvements féministes, mais aussi par les mouvements gays, majoritairement dominés par des mecs blancs, se sont auto-proclamées « Queers ». Ceci dans le but de contrer le féminisme bourgeois et radical blanc, ainsi que les luttes homosexuelles dans lesquelles elles n’étaient pas reconnues, voire, qui les attaquaient férocement.

Viennent ensuite les années 90, et c’est au tour des militants de Queer Nation (organisation activiste fondée par des membres d’Act Up NY) de s’approprier le terme, en envahissant les lieux de la ville de New York en hurlant le fameux slogan:

« We’re here, we’re Queer, get used to it »

Bash-Back-sign-from-Queer-Nation-Rally-Bash-Back-banner.jpeg
« Dykes and Fags bash back » – Mouvement mené par Queer Nation en 1990

Le but des militants de Queer Nation, était comme le rappelle Stéphane Lavignotte sur le site des Panthères Roses:

« Accuser le mouvement gay de  » libération  » et d’égalité des droits de s’enfermer dans une  » identité gay  » intégrée dans l’hétéronorme, à son tour normalisante, stigmatisant ses propres anormaux: transgenres, folles, prostituées… »

C’est à dire, que tout ce qui était considéré comme hors norme, et qui  ne collait pas au modèle hétérosexuel et/ou homosexuel idéal (entendre par là: couple de mecs cis blancs de classe moyenne dans une relation stable exclusive avec un pavillon en banlieue et des pulls sur les épaules et des mocassins aux pieds, l’enfer quoi), était ostracisé à l’intérieur même de la communauté LGBT+.

Spoiler alert: c’est encore le cas aujourd’hui.

Mais du coup, tous ces « marginaux » avaient enfin un vrai mouvement dans lequel ils pouvaient s’identifier. Par la suite, toujours dans les années 90, des auteures comme Judith Butler ou Teresa de Lauretis vont s’attaquer à ce courant de pensée, et vont développer un peu plus ce qu’on appelle aujourd’hui la « Théorie Queer ».

Comme l’écrit le chercheur Samuel Minne, le Queer:

« Par opposition à une optique identitaire et assimilationniste, rejette les catégorisations sexuelles, l’opposition «hétérosexuel/homosexuel», l’exclusion des autres minorités sexuelles. Le terme «queer» est ainsi un terme parapluie qui regroupe toute personne, toute pratique transgressant les classification en vigueur, les représentations traditionnelles, les normes sexuelles. Les transsexuel(le)s, les travesti(e)s hétérosexuel(le)s, les bisexuel(le)s, les sadomasochistes, sont autant pris en compte que les lesbiennes et les gays »

La théorie vise donc à déconstruire tout simplement les normes admises par la société, et à interroger les mécanismes de domination qui sont mis en place (sexistes, homophobes, raciaux, etc). Ainsi, toute personne ne se retrouvant pas dans ce système et qui de part ses engagements et sa vie quotidienne lutte pour le déconstuire, est tout à fait légitime de s’identifier comme une personne Queer. Peu importe le genre ou la sexualité.

Vous avez entendu les copains hétéro sado-maso échangistes et polyamoureux? vous aussi vous pouvez faire partie de la teuf ouaaais !**

** Cette phrase, peut faire grincer des dents pour plusieurs raisons. Beaucoup de pédés ou gouines refusent catégoriquement que des hétérosexuels par exemple puissent se proclamer comme faisant partie du mouvement. Ce que j’entends complètement et je partage dans une certaine mesure. Mais ce qu’il faut comprendre ici c’est que le Queer, ou l’identité pour ceux qui l’appellent comme ça Queer, n’est pas exclusivement liée à la sexualité. En admettant par ailleurs qu’il qu’il existe des hétérosexualités marginales et minoritaires, tout comme il existe aussi des homosexualités majoritaires (coucou homonormativité), il devient tout à fait envisageable d’imaginer que certaines personnes hétérosexuelles marginalisées s’identifient comme queer, non pas pour des questions de mode ou pour la jouer cool, mais pour des questions de représentation et d’engagement politique. Alors oui, évidemment, ça pose la question de l’appropriation dont j’ai déjà discuté sur ce blog. Peut-on vraiment se revendiquer queer lorsqu’on ne subit pas les discriminations que le reste de la communauté LGBT+ et qu’on fait partie de la classe dominante?…. sachant que l’ensemble des LGBT+ ne sont pas TOUS soumis aux mêmes formes de discriminations… la question est mal posée. Mais je pense qu’individuellement, chacun est assez grand pour savoir comment se définir et pour quelles raisons. Si le modèle hétéronormé ne convient pas, et qu’on contribue à le démanteler… pourquoi pas queer?

tumblr_n3naozo7W71qzqtn5o1_500.gif

Ce qui est d’autant plus intéressant avec la théorie Queer, c’est que celle-ci dissocie entièrement les notions de genre et de sexe. Par exemple, quand vous dites d’une personne qu’elle est gay ou lesbienne, vous identifiez tout de suite dans vos têtes qu’il s’agit d’un homme, ou d’une femme, qui ont des relations sexuelles avec des personnes du même genre. Alors qu’en utilisant le terme queer, vous effacez complètement la notion de genre et de sexualité. Raison de plus pour admettre qu’on puisse être queer selon ses actions et engagements politiques plus que par des questions de genre ou d’orientation sexuelle.

III. CULTURE QUEER

Alors bien sûr, de nombreux espaces sont créés pour que la culture Queer puisse se développer. Mais qu’est ce que la culture Queer me direz vous? Les organisateurs du festival Loud & Proud qui a eu lieu à Paris cette année pour la deuxième fois (et dont l’affiche illustre cet article), définissent la culture Queer comme suit:

« Des œuvres et des discours, drôles, puissants et beaux qui interrogent ces normes et ces rapports de domination. Des productions porteuses de valeurs progressistes et émancipatrices qu’il est urgent d’entendre et de défendre à l’heure où les principes d’égalité et de fraternité sont largement mis à mal. »

Des artistes comme Big Freedia, Mykki Blanco, Big Dipper, le street art de Jeremy Novi, des réalisateurs comme Maxime Donzel, les artivistes Daniel Arzola, Gabriel Garcia Roman, ou même le milieu clubbing avec les fameuses soirées House Of Moda menées par le duo Crame & Reno sur Paris et autres contrées lointaines, sont tout autant d’espaces qui permettent à la Queer culture, et donc aux identités de se développer, de contribuer à la lutte contre les dominations dans l’expression de quelque chose de beau et spectaculaire.

Kia1+copy
Famous Kia Labeija pour la série de portraits Queer Icons de Gabriel Garcia Roman

Car au final, plus qu’une identité, le Queer c’est aussi et surtout une zone, un espace où des comportements subversifs et des discours anti assimilationnistes, anti normatifs peuvent s’exprimer librement. S’identifier comme Queer, c’est en fait faire partie de cet espace (ou ces espaces), et résister aux figures imposées comme étant des standards dominants.

On finira cet article par cette citation de Sam Bourcier dans Q comme Queer:

« Nous sommes différents donc nous voulons vivre différemment, et inventer de nouvelles formes culturelles et sociales ».

Ainsi qu’un extrait du Queer Nation Manifesto, manifeste distribué en 1990 par des personnes marchant aux côtés du contingent d’Act Up à la Gay Pride de New York.

« Etre queer signifie mener une vie différente. Il ne s’agit pas de la tendance dominante, de profit sur la marge, de patriotisme, de patriarcat ou d’être assimiléE. Il ne s’agit pas de PDG, de privilèges ou d’élitisme mais d’être dans les marges, de se définir, il s’agit de niquer son genre, de secrets, de ce qui est sous la ceinture et tout au fond du coeur; il s’agit de la nuit.

Etre queer émane de la base parce que nous savons que chacunE de nous, chaque corps, chaque chatte, chaque coeur et cul et bite est un monde de plaisir qui attend d’être exploré. ChacunE de nous est un monde d’infinies possibilités. Nous sommes une armée parce que nous devons l’être.

Nous sommes une armée car nous sommes puissantEs. (Nous avons tant de choses pour lesquelles nous devons nous battre; nous sommes la plus précieuse de toutes les espèces en danger). Et nous sommes une armée d’amantEs parce que c’est nous qui savons ce qu’est l’amour. »

Sex-Needs-Image-2.jpg

Links

Difference between gay & queer

Being Queer Means…

Whats the difference between Lesbian & Queer

Whats Queer – By Arnaud Alessandrin

5 Things to know about the Q in LGBTQ

Le Mouvement Queer – des sexualités mutantes? – Pascale Macary

Théorie Queer – Wiki

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s