#2 STONEWALL CE N’EST PAS UN SITE GEOLOGIQUE

Wesh rebel hearts (on ne va pas parler de Madonna dans ce billet calmez vous),

Pour le premier billet de ce blog je me suis dit que ce serait bien de commencer par un sujet bien lourd, bien grave et bien important, histoire de vous mettre à l’aise.

Aujourd’hui on va parler des émeutes du Stonewall Inn à New York, à ne pas confondre avec Stonehenge, qui pour le coup se trouve en Angleterre et c’est en fait un gros tas de pierres (voir image ci dessous).

Stonehenge qui pour le coup est très gayfriendly <3
Stonehenge qui est très gayfriendly comme le prouve cet arc en ciel ❤  (1)

Distinction faite, nous allons donc parler des événements qui ont eu lieu dans la nuit du 28 juin 1969 à New York. Moment unique de la rébellion homosexuelle aux USA et dans le monde entier.

Sujet qui revient aujourd’hui dans l’actualité avec la sortie du polémique  « Stonewall » de Roland Emmerich (Independance Day) accusé de ne pas retranscrire la réalité des faits de l’époque en mettant de côté les personnes de couleur présentes et moteur de l’événement. Voir bande annonce ici  pour vous faire un avis (2)

Avant cela, je vous propose de faire un petit rappel du contexte social et juridique de l’époque:

Dans les années 50-60, nous sommes dans une Amérique profondément homophobe (bien plus qu’aujourd’hui) et en pleine ébullition sociale, notamment grâce aux mouvements contre la ségrégation raciale et la guerre du Vietnam. Autant dire que tout le monde est un peu sur les nerfs. A l’époque donc, nous autres gens fabuleux étions (comme encore aujourd’hui dans beaucoup de pays), considérés comme des parias de la société. Les lois anti-homosexualité étaient courantes: il était notamment interdit de servir de l’alcool aux homosexuels, de danser entre mecs ou de se travestir… i know right ? A l’époque un simple bisou dans la rue pouvait être considéré comme atteinte à la pudeur.

img-21642150814

Pensez un peu à ça la prochaine fois avant de vous énerver contre le videur, qui ne vous laissera pas rentrer à la Java car vous êtes ivres mortes.

Maintenant que le contexte est posé, passons aux lieux:

Les émeutes ont eu lieu à Greenwich Village (ou The Village comme disent les New Yorkais), quartier hyper bobo à l’époque rempli d’artistes au style de vie, fait de liberté et d’insouciance. C’était un peu le Montmartre New Yorkais. Cette ouverture d’esprit et ce libéralisme ont attiré de nombreux homosexuels à s’installer dans le quartier pour y trouver une vraie communauté. Les raids de police étaient fréquents dans le quartier, sans pour autant réussir à contrôler les « délits » commis dans de nombreux établissements.

C’était le cas notamment au Stonewall Inn, bar tenu par la mafia et où la clientèle homosexuelle avait trouvé refuge malgré les descentes des autorités fréquentes. Le bar (assez mal famé) était fréquenté par des figures de tout genre, femmes, hommes, cis, trans, hétéro, homo, blacks, latinos, blancs, etc. en bref, toute personne libre et courageuse. Les raids de police fréquents, finissaient toujours par s’arranger dans la tranquillité générale, moyennant bien sûr quelques arrangements financiers (on vous a dit que c’était tenu par la mafia).

Cependant, malgré les descentes courantes, quelque chose d’inhabituel s’est produit dans la nuit du 28 juin au Stonewall Inn.

Cette nuit là, après l’arrivée d’une dizaine de policiers en civil pour une énième descente, la foule excédée a craqué. On rappelle le contexte social hyper tendu de l’époque, auquel s’ajoute donc un ras le bol et un mal-être grandissant au sein de la communauté LGBT jusqu’alors réprimée et relayée en seconde zone. Les événements exacts de la soirée sont aujourd’hui difficiles à retracer, mais il semblerait que, menée par la militante Sylvia Rivera (une Vénézuélienne car bien sur on a trop la classe #instantFierté), la clientèle se soit rebellée contre les autorités, donnant lieu à une énorme émeute qui a rassemblé plus de 2000 personnes dans le bar et les rues alentour.

This_is_Sparta

Le tumulte dans le bar, a rassemblé des tas de personnes aussi différentes que leurs motifs pour participer au mouvement. Cette énième descente au Stonewall Inn et l’émeute qui s’en suivit sont considérées aujourd’hui comme le catalyseur, de ce qui par la suite donnera lieu à des actions engagées pour la défense des droits civiques des homosexuels dans le monde.

Sylvia Rivera beauté et militante trans
Sylvia Rivera beauté et militante trans

Bien entendu il y a eu de nombreux blessés et de gens battus pendant cette soirée. De plus, les émeutes se sont prolongées pendant près d’une semaine à Greenwich. Ces gestes de rébelleion ont permis par la suite, après une longue bataille juridique pour obtenir le droit de manifester, de réaliser la première manifestation LGBT  sous les slogans « Come Out », « Gay Pride », « Gay is Good » l’année suivante.

Voilà bande de biatches, maintenant vous savez que c’est en mémoire des événements du 28 juin 1969, que vous pouvez vous trimbaler culs nuls tous les ans au mois de juin, couverts de paillettes pour fêter l’amour et la liberté avec qui vous voulez.

Tout est bien qui finit bien ?

giphy

Liens:

(1) Pour psychoter sur la véritable fonction de Stonehenge: Stonehenge

(2) A propos de la polémique du film de Roland : Stonewall 2015

(3) Quelques liens sur Stonewall

This day in History – The Stonewall riot

American Experience – Stonewall

Wikipedia – Emeutes de Stonewall

Publicités

3 commentaires sur « #2 STONEWALL CE N’EST PAS UN SITE GEOLOGIQUE »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s